Changement d’échelon

Modalités avancement d’échelon des agrégés

L’avancement est prononcé par discipline selon les rythmes du tableau ci-dessous. Dans l’enseignement supérieur, l’avancement se fait selon les mêmes rythmes mais toutes disciplines confondues.

Echelon

Grand Choix 

Choix

Ancienneté

1-2

3 mois

2-3

9 mois

3-4

1 an

4-5

2 ans

2 ans 6 mois

5-6

2 ans 6 mois

3 ans

3 ans 6 mois

6-7

2 ans 6 mois

3 ans

3 ans 6 mois

7-8

2 ans 6 mois

3 ans

3 ans 6 mois

8-9

2 ans 6 mois

4 ans

4 ans 6 mois

9-10

3 ans

4 ans

5 ans

10-11

3 ans

4 ans 6 mois

5 ans 6 mois

TOTAL

20 ans

26 ans

30 ans

Le ministère établit dans chaque discipline, par année scolaire, les listes des professeurs Agrégés de classe normale atteignant au cours de cette période l’ancienneté d’échelon requise pour être promus :
  • au grand choix, dans la limite de 30 % des professeurs inscrits sur la première liste ;
  • au choix, dans la limite des 5/7 de l’effectif des professeurs inscrits sur la seconde liste.
Les professeurs qui ne bénéficient pas d’une promotion au grand choix ou au choix sont promus, lorsqu’ils justifient de la durée de services prévue, à l’ancienneté.
Les promotions sont prononcées après avis de la Commission Paritaire Nationale, qui a lieu fin février.
Dans la note globale sur 100 (somme de la note pédagogique sur 60 et de la note administrative sur 40 pour le secondaire, ou note unique directement sur 100 dans le Supérieur), la note pédagogique est prépondérante : surveillez-la régulièrement et, si vous voulez des précisions sur son niveau, contactez le siège du SNALC (01 47 70 00 55).
En cas d’égalité de barème, ce n’est plus l’âge qui sert à départager les professeurs mais l’ancienneté dans le grade, puis l’ancienneté dans l’échelon, puis le mode d’accès à l’échelon et, enfin, en dernier ressort, la date de naissance.
La remontée des notes des rectorats vers le ministère comporte parfois des erreurs : soyez vigilants et renvoyez nous, au siège national, correctement remplie, la fiche de suivi promotion d’échelon. Les Commissaires paritaires nationaux Agrégés vérifieront vos notes, les feront corriger si nécessaire et vous avertiront des résultats de leurs démarches et de ceux de la CAPN.

Modalités avancement d’échelon autres corps

La classe normale comporte 11 échelons parcourus à des rythmes variables :
– jusqu’au 4ème échelon : rythme unique.
– avancement au 5ème échelon : 2 rythmes (Grand Choix et Ancienneté).
– à partir du 6ème échelon : 3 rythmes (Grand Choix – Choix – Ancienneté).

Echelon

Grand Choix 

Choix

Ancienneté

1-2

3 mois

2-3

9 mois

3-4

1 an

4-5

2 ans

2 ans 6 mois

5-6

2 ans 6 mois

3 ans

3 ans 6 mois

6-7

2 ans 6 mois

3 ans

3 ans 6 mois

7-8

2 ans 6 mois

3 ans

3 ans 6 mois

8-9

2 ans 6 mois

4 ans

4 ans 6 mois

9-10

3 ans

4 ans

5 ans

10-11

3 ans

4 ans 6 mois

5 ans 6 mois

TOTAL

20 ans

26 ans

30 ans

L’avancement d’échelon est examiné, sans demande de l’intéressé, lorsque le collègue est promouvable, c’est-à-dire lorsqu’il atteint, pendant l’année scolaire (du 1.09 au 31.08), l’ancienneté requise.
L’avancement d’échelon se fait, toutes disciplines confondues, à partir d’une note globale sur 100 composée de :
– la note administrative sur 40 attribuée par le chef d’établissement et réactualisée chaque année ;
– la note pédagogique sur 60 attribuée par l’inspection.
Le recteur dresse, pour chaque échelon de la classe normale, la liste de tous les certifiés, toutes disciplines confondues, promouvables à un rythme donné (grand choix ou choix) :
– 30 % des promouvables au grand choix seront promus.
– 5/7 des promouvables au choix seront promus.
– Le collègue qui n’obtient sa promotion ni au grand choix ni au choix sera promu à l’ancienneté lorsque il aura atteint la durée requise de service dans l’échelon.
Pour départager les ex-aequo, une note aux recteurs en date du 4 octobre 2007 les « invite », eu égard aux « décisions récentes de la juridiction administrative », à retenir comme critères :
1/ ancienneté de grade puis
2/ ancienneté d’échelon puis
3/ mode d’accès à l’échelon, et enfin, en dernier ressort,
4/ date de naissance des candidats.