ADA et les SASU

Simplification : les ADA et les SASU après les attachés

 
 
On ne le sait pas assez, mais l’Etat a commencé depuis plusieurs années un travail de z qui s’est déjà traduit par la suppression ou la mise en extinction dans notre éducation nationale par exemple du corps des secrétaires de documentation, des P.E.G.C., des instructeurs, des chargés d’enseignement, des chargés d’enseignement d’E.P.S., des conseillers d’éducation, des P.L.P. 1, et l’on doit en oublier.
 
Depuis quelques mois, il s’est attaqué à des corps plus nombreux en effectifs tels que celui des agents d’administration, dont la disparition ne fera pleurer personne, puisque leurs membres ont été intégrés dans le corps des adjoints d’administration.
 
Une étape supplémentaire vient d’être franchie avec la fusion du corps des attachés d’administration centrale et du corps des attachés d’administration des services extérieurs et maintenant avec deux fusions importantes, celles du corps des adjoints d’administration centrale et du corps des adjoints d’administration des services extérieurs et du corps des secrétaires d’administration centrale avec celui des secrétaires d’administration des services extérieurs.
 
Ces fusions sont le résultat du décret 2006-1760 du 23 décembre 2006 qui exige que chaque département ministériel soit doté d’un corps unique d’adjoints et donc d’un corps unique de secrétaires d’administration. La dérogation dont bénéficiait l’éducation nationale ayant pour terme le 31 décembre 2008, il était urgent de procéder à la fusion.
 
Ces fusions entraînent des conséquences pour le reclassement, la situation des détachés et des stagiaires et pour les commissions paritaires dont il faudra procéder au renouvellement dans un avenir proche.
 
Toutefois, la revue générale des politiques publiques (R.G.P.P.) laisse présager d’autres réformes très importantes pour la représentativité syndicale, la représentation des personnels, et la durée des commissions paritaires. Il convient donc d’être d’une vigilance particulière à cet égard.