Qui sommes nous ?

Pourquoi choisir le SNALC ?


Parce que le SNALC est représentatif et efficace

    • Deuxième syndicat le plus représenté chez les professeurs du second degré aux dernières élections professionnelles, le SNALC est aussi le deuxième dans le corps des agrégés.
    • Le SNALC siège dans les différentes instances académiques, départementales et nationales.

snalcrepresentatif

  • Le SNALC existe 365 jours par an ; ses responsables sont en permanence organisés et mobilisés au service des adhérents pour les renseigner et les défendre.


Parce que le SNALC est libre et indépendant, c’est un syndicat qui fait uniquement du syndicalisme

  • La finalité du SNALC est de défendre les intérêts matériels et moraux de ses adhérents
  • Le SNALC est le seul syndicat à défendre l’école républicaine par des prises de positions indépendantes vis à vis des ministres en place.
  • Son idéal est humaniste et républicain : l’École doit avant tout permettre la transmission des connaissances et le développement de l’esprit critique à l’abri de tout endoctrinement, afin d’offrir une réelle égalité des chances à tous.
  • Le SNALC lutte pour une réelle revalorisation de la carrière de tous les professeurs . Le SNALC n’oppose pas les catégories de professeurs, mais, sans démagogie, revendique pour chacune les améliorations indispensables.
  • Le SNALC défend vigoureusement la liberté pédagogique de chaque professeur ; il exige des statuts et des obligations de service clairement définis et respectés.

 

Parce que le SNALC est réaliste

  • Le SNALC s’oppose à la tragique utopie de l’«élève unique» et préconise des structures suffisamment diversifiées, qui tiennent compte des goûts, capacités, motivations et du travail de chacun, au lieu d’enfermer les élèves dans un carcan où ils s’étiolent et se révoltent . Le SNALC est donc favorable à des cursus comportant des paliers d’orientation successifs sans exclusions, ni présélections irréversibles
  • Le SNALC n’accepte pas que l’Éducation Nationale ne soit plus qu’une vaste structure de «remédiations» où, à chaque niveau, les professeurs s’usent à essayer de compenser les carences du niveau précédent ou du milieu familial. Il est possible de réconcilier massification, démocratisation et qualité, en revalorisant les études techniques et professionnelles.

Parce que le SNALC est exigeant

Le SNALC se bat pour un enseignement de culture, basé sur des programmes solides et cohérents, avec des horaires suffisants et des conditions de travail plus favorables (effectifs, l’environnement scolaire). Il est nécessaire de restaurer l’idée que les résultats ne peuvent être que le fruit d’efforts accomplis et mettre un terme à l’orientation «tapis roulant» qui fait passer automatiquement l’élève en classe supérieure parce qu’il n’y a pas d’autres possibilités.

Parce que le SNALC est cohérent

Le SNALC n’est pas figé; il n’est pas accroché à des positions archaïques ni à un passé définitivement révolu, mais le langage qu’il tient ne doit rien aux modes et il n’a jamais eu à se déjuger sur le fond.

Parce que le SNALC est différent

Et c’est en cela qu’il gêne, car le SNALC ne détermine pas son action d’après l’étiquette politique du ministre de l’Éducation Nationale, mais en fonction de l’intérêt réel des professeurs et de leurs élèves

Son histoire le prouve ….