PÉTITION : NON AUX JOURNÉES DE RATTRAPAGE

snalc logo
Avec le SNALC, allons plus loin.
NON aux journées de rattrapage
Comme l’indique le journal Le Monde, à découvrir en ligne sur le site national du SNALCle ministre a reporté la prérentrée au 1er septembre à la suite du dépôt de préavis de grève du SNALC pour le 29 août. 

Il est hors de question pour le SNALC que l’on impose aux professeurs des journées de rattrapage, qui ont en outre démontré la preuve de leur inefficacité et qui ne font qu’accroître l’exaspération d’une profession lasse du mépris qu’elle subit de la société civile et de l’administration. Si nécessaire, le SNALC déposera donc des amendements au CSE contre d’éventuelles journées de rattrapage. 

Si rigoureux, consciencieux, engagés soient-ils, si préoccupés de l’intérêt de leurs élèves, les enseignants voient sans cesse leur métier et leur condition méprisés par la vindicte populaire qui les qualifie volontiers de fainéants, de nantis, de privilégiés. Avec de tels « avantages », on peut s’étonner dès lors de constater une désaffection sans précédent pour les inscriptions aux concours de l’Education nationale, au point qu’il a fallu abaisser la barre d’admission dans le premier degré à Créteil et Versailles à 4,17/20 afin de pourvoir les postes.

Le SNALC, proche de ses adhérents et sympathisants de terrain, sait depuis fort longtemps que les instituteurs et professeurs des écoles n’ont jamais attendu une quelconque officielle prérentrée pour venir préparer dès le mois d’août leur salle, les cahiers, le matériel, les fournitures… sans aucune contrepartie jusqu’à ce jour, dans le seul but de tout mettre en œuvre pour le meilleur accueil de leurs élèves.

Donnez du poids à vos idées, donnez du poids à nos actions pour la défense de vos intérêts, pour permettre à tous les enfants du territoire de recevoir une éducation de qualité.

Confiez votre soutien à ceux qui vous représentent vraiment :

signez cette pétition et diffusez-la le plus largement possible pour dire

 

NON aux journées de rattrapage
Le SNALC-FGAF pèsera de tout son poids et luttera de toutes ses forces pour défendre vos conditions de travail et votre rémunération, qu’il soit suivi ou non par d’autres syndicats.

Lien pétition : http://www.petitions24.net/non_aux_journees_de_rattrapage