Meilleurs voeux

voeux 2016 snalc

VULNERANT OMNES ULTIMA NECAT

Elles blessent toutes, la dernière tue. C’était un adage que nos pères aimaient à inscrire sur leurs cadrans solaires, en référence aux flèches du temps que sont les heures, et dont aucune ne nous épargne. Il me semble que l’on pourrait plaisamment l’inscrire de nos jours au fronton du Ministère de l’Education nationale, mais, cette fois, en référence aux ministres qui s’y succèdent. Car même si ce ne sont pas tous des flèches, aucun ne nous épargne.

Chacun, en effet, y va de sa petite réforme, affaiblissant chaque fois un peu plus notre Ecole, au nom d’une vision chamanique du progrès, et contre l’avis majoritaire des professeurs, que l’on ne fait même plus semblant de consulter. Et bien souvent contre l’avis des parents que l’on enfume pourtant avec talent dans les médias, à grand coup de dictées quotidiennes, qui n’existent que dans la bouche du ministre, d’accompagnement personnalisé en classe entière, de latin pour tous, alors qu’on en rigole franchement dans les séminaires animés par la DGESCO.

A force d’affaiblir, flèche après flèche, le « mammouth » éducatif, il finira bien par se trouver un ultime ministre pour l’achever. Notre actuelle chasseresse, d’ailleurs, semble bien décidée à tout faire pour enterrer la bête de ses propres mains, et son carquois n’est pas encore vide : après le collège, qui bouge pourtant encore, elle envisage de s’attaquer au lycée, qui n’a pas encore digéré la précédente réforme …

Les élèves fuient vers le privé, la tendance n’étant bridée que par le manque de places disponibles. On en est tellement conscient au Ministère, qu’une circulaire estivale (n0 2015-115) datée du 17 juillet dernier, détaille la procédure d’ouverture et de fonctionnement d’une école privée hors contrat.
Les étudiants fuient les concours de l’enseignement ; il faut dire qu’ils ont compris que sécurité de l’emploi ne rime plus depuis longtemps avec emploi en sécurité : agressions, insultes, menaces, jets de pierres, et autres « incivilités » le rappellent quotidiennement à bon nombre de collègues. A tel point que plus de la moitié d’entre nous souscrirait une assurance professionnelle pour faire face à ce risque. Rappelons qu’une telle assurance est incluse dans l’adhésion au SNALC.

Le SNALC refuse que l’élitisme républicain qui a fait de la France une grande puissance et de notre devise nationale des mots qui ne sonnent pas creux, soit détruit.
 » Liberté, Égalité, Fraternité « , voilà des valeurs que le monde entier nous envie et que notre ministère tente de remplacer par  » Servitude, Illusion, Oligarchie  » sur fond d’ignorance et d’aveuglement populaire volontairement organisés.
Ne nous laissons pas faire ! Résistons !
Souhaitons que 2016 voie triompher le bon sens et les valeurs que nous défendons !

A titre personnel, je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année : Santé, Amour, Humour, Travail et Bonheur.

Votre dévouée,
Dany COURTE.