Compte-rendu de la CAPA Hors-classe des agrégés

agrege_qpCompte-rendu de la CAPA Hors-classe des agrégés.

LA CAPA des professeurs agrégés examinant le tableau d’avancement à la hors-classe s’est tenue hier, lundi 9 mai 2016. L’ordre du jour était l’examen de la liste des 196 proposés à la hors-classe.
Notre premier travail a été de vérifier si les propositions rectorales étaient conformes à la note de service ministérielle du 17 décembre 2015. Ayant constaté l’absence de cette liste de deux collègues qui auraient du y figurer de droit, nous avons exigé qu’il soient rajoutés à la liste. Nous étions le seul syndicat à avoir cette exigence.

Dans un second temps, en nous appuyant sur l’étude exhaustive et complète de l’ensemble des dossiers, nous nous sommes efforcés de faire des propositions susceptibles de permettre à un plus grand nombre de collègues d’obtenir la hors-classe dès cette année (voir déclaration liminaire).

Les interventions des représentants du SNALC ont permis d’améliorer le projet en comme en atteste les données ci-dessous :

tn_photo1_dl_hcl_2016tn_photo2_dl_hcl_2016

Nous avons également listé les avis modifiés défavorablement depuis l’année passé, en obtenant le rétablissement de l’avis le plus favorable lorsque la baisse d’avis n’était pas justifiée par une dégradation de la manière de servir.

La commission s’est déroulée dans une ambiance sereine propice à des échanges constructifs.

Nous invitons les collègues « proposés » à nous faire parvenir la fiche de suivi syndical  de manière à ce que leur dossier soit suivi attentivement lors de la CAPN.

Revendication du SNALC pour la Hors-classe des professeurs agrégés

Le SNALC demande que tous les Agrégés par concours au 11ème échelon puissent au moins accéder à la hors classe avant leur retraite et dans la mesure du possible aux échelles lettres de rémunération (6ème échelon de la hors classe).

Le SNALC réclame la création d’une classe exceptionnelle au-delà des derniers indices de la hors classe.

Le SNALC condamne la disparition des points de concours et de diplômes.

Le SNALC demande que le ratio promu/promouvables soit porté à 8 %.

Le SNALC conteste qu’ un avis puisse être porté sur un professeur en s’appuyant sur des critères autres que la diffusion des connaissances.

Le SNALC demande que les critères pour « la prise en compte de l’expérience et de l’investissement professionnel » soient appliqués sur tout le territoire, d’une manière équitable et transparente.

Le SNALC condamne l’évaluation du parcours de carrière liée à l’avancement d’échelon. Ce dernier est en effet tributaire du rythme et de la fréquence des inspections.

Le SNALC demande que, conformément à la règle d’un Etat de Droit, les professeurs aient connaissance sur i-prof, dans des délais suffisants, de leur évaluation et de leur appréciation. Il demande aussi qu’ils puissent en discuter avec l’évaluateur et faire arbitrer une contestation éventuelle par une commission paritaire.