COMMUNIQUE : Qui veut gagner des réoriantations?

snalc logo
Communiqué de presse du SNALC-FGAF du 14 novembre 2013 :
 
 
Qui veut gagner des réorientations ?
«Chers parents d’élèves, c’est votre dernier mot ? »
Voilà ce qu’on risque d’entendre dans les collèges qui vont expérimenter dès cette année la procédure d’orientation dérogatoire laissant le dernier mot aux familles en fin de Troisième, présentée ce jour au Conseil Supérieur de l’Education.
Le SNALC-FGAF dénonce la démagogie de cette expérimentation qui ne résout aucun des problèmes existants mais va sans aucun doute en créer de nouveaux, tels qu’une augmentation des réorientations après une seconde générale obtenue par un passage en force. 
Ça ne marchera pas parce que :
Réponse A : aucun moyen supplémentaire n’est attribué pour permettre la coordination de tous les acteurs que souhaitent les promoteurs de ce dispositif ;
Réponse B : le problème n’est pas l’orientation, mais bien l’affectation qui dépend du nombre de places, limité dans la plupart des filières. Or, ce projet ne change absolument rien de ce point de vue ;
Réponse C : nier les compétences des personnels et laisser entendre qu’ils ne font pas bien leur travail, ce n’est pas la meilleure façon de faire fonctionner l’École, surtout quand on constate qu’en réalité les décisions d’orientation sont plutôt bien pensées et que généralement ceux qui passent outre se retrouvent l’année suivante dans une situation compliquée ;
Réponse D : personne ne sait s’il est possible d’évaluer la réussite (ou l’échec) d’une telle expérimentation, d’autant qu’aucun protocole d’évaluation fiable n’est pour le moment prévu. Comme souvent, on expérimente au petit bonheur la chance.
Le SNALC-FGAF s’oppose donc à cette expérimentation qui repose de surcroît sur un volontariat fantôme, les conseils d’administration des établissements concernés n’ayant semble-t-il pas été consultés. Cessons de faire de la communication et réformons réellement le système : c’est notre dernier mot à nous.
Contact : Jean-Rémi GIRARD, Secrétaire national à la pédagogie du SNALC