COMMUNIQUE : Grande difficulté scolaire : Vrai problème, vraies solutions ?

snalc logo

 

Grande difficulté scolaire : vrai problème, vraies solutions ?





Le SNALC-FGAF a pris connaissance avec intérêt du dernier rapport de l’Inspection Générale sur la grande difficulté scolaire. Ce rapport présente de nombreuses pistes pertinentes mais reprend également les habituels poncifs sur la question.Le SNALC-FGAF approuve vivement le constat selon lequel il faut  » adapter  » le collège aux situations de grande difficulté via  » des souplesses horaires  » et  » une réelle personnalisation des parcours « . Nous rappelons que le projet de collège modulaire que nous avons présenté l’an dernier répond justement à ces constats et permettrait, s’il était expérimenté, une réelle amélioration de la situation au collège.

Le SNALC-FGAF est plus circonspect sur le traitement réservé aux RASED par l’Inspection Générale. On demande à ces personnels de moins en moins nombreux de répondre à de plus en plus de sollicitations, ce qui ne leur permet pas d’exercer à bien leurs missions. Nous rappelons qu’une amélioration des conditions de travail dans le premier degré (avec la mise en place d’études dirigées en lieu et place des  » activités périscolaires « , par exemple) ainsi qu’un enseignement qui insiste davantage sur les fondamentaux permettraient sans nul doute de résoudre un certain nombre de problèmes.

Enfin, le SNALC-FGAF commence à se lasser de l’éternel retour de la question du redoublement ainsi que de celle du passage d’un à plusieurs professeurs entre primaire et secondaire. Le redoublement présente dans certains cas un intérêt réel, notamment pour éviter d’envoyer en CE1 ou en CE2 des enfants qui ne savent pas lire. La diminution continue des redoublements depuis plusieurs dizaines d’années n’a d’ailleurs entraîné aucune amélioration car elle ne relève que d’une logique budgétaire et non d’une logique pédagogique. 

Quant à la généralisation de dispositifs type EIST, le SNALC-FGAF rappelle à l’Inspection Générale qu’elle-même a pointé l’inefficacité de la chose dans un précédent rapport. Au vrai problème de la difficulté scolaire, il faut apporter de vraies solutions et non recycler perpétuellement la même idéologie qui a prouvé désormais son inefficacité.



Contact : Jean-Rémi GIRARD, Secrétaire national à la pédagogie du SNALC, girardsnalc@yahoo.fr

Telecharger