COMMUNIQUE : CHARTE DES LANGUES RÉGIONALES

Charte des langues régionales : pour un enseignement d’excellence

 

La Charte Européenne des Langues Régionales a été adoptée par la quasi-totalité des pays européens – mais toujours pas par la France. Cette Charte ne met aucunement en danger l’unité de la France ni d’aucun autre pays, ni ne menace la langue nationale. Elle n’impose rien mais encourage le respect des langues et cultures régionales historiques (1).

Le Bureau national du SNALC-FGAF exprime une fois de plus son avis sur la question : ne pas signer cette Charte signifie que l’État et l’École de la République abandonnent ce secteur à qui veut bien s’en emparer. Or, le SNALC-FGAF milite depuis toujours en faveur de la qualité de l’enseignement. Il demande donc au Premier Ministre de mettre enfin à exécution son désir déjà exprimé de ratifier cette Charte sans plus tarder et de faire le nécessaire pour que les langues régionales de France soient enseignées par des professeurs titulaires d’un CAPES correspondant, dans le respect des programmes et des principes directeurs de tous les enseignements de langues. 

Enfin, le SNALC-FGAF demande que les élèves intéressés puissent présenter une épreuve de langue régionale de bon niveau au baccalauréat après y avoir été correctement préparés.

(1) Les autres langues et cultures ne relèvent pas des dispositions de cette Charte, par exemple celles des migrants.
.



Contacts : 
Hervé GARLET, membre du Bureau national du SNALC, herve.garlet@wanadoo.fr
Jean-Rémi GIRARD, Secrétaire national à la pédagogie du SNALC, girardsnalc@yahoo.fr

 

 

Telecharger