Visio conférence

En passant

VISIO CONFÉRENCE
entre le SNALC et le ministre

jeudi 26 mars 2020

CALENDRIER

• Les vacances de printemps et d’été seraient maintenues. Pour les vacances de printemps, possibilité de les « dézoner » (tout le monde en vacances en même temps). Pour celles d’été, les stages de remédiation annoncés seraient faits par des professeurs volontaires.
• Annonce dans une dizaine de jours du ou des scénarios retenus pour les examens. En cas de prise en compte du contrôle continu pour le bac, le SNALC a demandé qu’on ne prenne pas en compte les « notes » de la période de confinement, car on n’a pas 100% des élèves, et on ne peut s’assurer des conditions de travail des élèves à domicile (ni de qui fait le travail).
• Report des concours a priori en juin/juillet, avec possibilité d’aménagement des épreuves. Le SNALC a signalé que la priorité était d’avoir des enseignants à la rentrée devant les élèves.

CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE

• Des possibilités de prêt de matériel informatique peuvent toujours exister localement pour les familles.
• Accord avec la poste pour distribution des cours papier pour empêcher l’accroissement des inégalités vis-à-vis des familles défavorisées. Le SNALC a demandé d’arrêter définitivement la remise en main propre de cours papier dans les écoles et établissements, qui nécessitent aux familles et à des personnels de se déplacer, ce qui représente un danger manifeste dans une période de confinement.
• Rappel d’utiliser prioritairement les outils proposés par l’institution, message que le SNALC a déjà fait passer. Le SNALC a évidemment demandé qu’aucun personnel ne soit inquiété car il aurait eu recours à d’autres outils, au vu du caractère exceptionnel de la situation.
• Le SNALC a demandé que des consignes soient transmises aux recteurs pour éviter les dérives tayloristes dans les consignes d’appels aux familles (accord du ministre). Il a également demandé un vade-mecum pour indiquer aux collègues comment masquer leur numéro privé.
• Une réflexion est engagée sur la question des surcoûts liés à la continuité pédagogique pour les enseignants. Le SNALC a privilégié la solution d’une indemnité forfaitaire, mais n’a pas exclu un système de remboursements sur justificatifs.

ACCUEIL DES ENFANTS DES PERSONNELS SOIGNANTS

• Le ministère veille à faire respecter le maximum de 10 élèves et garantit la présence de savon et de gel. Le SNALC a fait remonter la très importante demande de masques (notamment) de la part des personnels concernés, comme indiqué dans le courrier intersyndical. Il s’est opposé à toute extension du dispositif.
• Le ministre a indiqué que les professeurs volontaires pour assurer cet accueil toucheraient une prime.

NB : Une visioconférence sera organisée la semaine prochaine avec le directeur général des ressources humaines sur l’ensemble des questions de ressources humaines.

Les enseignants travaillent

En passant

Les enseignants travaillent,
Madame Ndiaye

Le SNALC a été abasourdi d’entendre la porte-parole du gouvernement déclarer qu’aujourd’hui, « les enseignants ne travaillent pas, compte tenu de la fermeture des écoles » . (1)

Même si nous la remercions de ne pas nous imposer de « traverser la France entière pour aller récolter des fraises gariguettes », nous tenons à rappeler que les enseignants assurent, dans des conditions difficiles, la fameuse « continuité pédagogique », ainsi que l’accueil des enfants des soignants, avec d’autres personnels de l’Éducation nationale.

Il serait bon que la personne portant la parole du gouvernement se renseigne auprès des membres dudit gouvernement avant d’inventer et de propager des fake news.

(1) https://www.bfmtv.com/static/nxt-video/embed-playerBridge.html?video=6144638082001&account=876450610001